L’année 2020 est exceptionnelle à bien des égards. Elle est génératrice de rapprochements entre clubs pour de belles actions.

En janvier, nous avons commencé à entendre parler d’une « grippette » peu dangereuse puis la communication est devenue fébrile. 

Finalement  notre pays a été emporté par un tourbillon très anxiogène.

Dans un tel contexte, comment le Lions pouvait-il réagir ?

 

 

Voici un superbe exemple de collaboration locale de deux clubs Lions à Annecy.

Si la Haute-Savoie n’a pas été le département le plus impacté par le Covid 19, elle l’a été très tôt. 

Le 7 février, six cas de Covid étaient signalés dans la petite station des Contamines Montjoie.

Le 24 février, la commune de La Balme de Sillingy était l’un des premiers foyers de France entraînant le premier confinement de plus de 5 000 habitants. Par chance, aucun habitant n’est décédé.

Nos amis transalpins très proches et nos clubs filleuls faisaient face à une situation très difficile. La Haute-Savoie se préparait au pire.

 

Aider mais où et comment ?

On se posait toutes et tous cette question sans vraiment trouver la réponse.

 

Le lundi 16 mars, un vent de panique envahissait les français dans l’attente des annonces du soir. 

Le confinement allait s’appliquer partout en France dès le lendemain.

 

Notre club Annecy Lac, comme beaucoup d’autres, souhaitait aider les équipes soignantes. 

Mais comment être à leurs côtés dans un tel contexte ?

 

Pour aller de l’avant, le 24 mars, nous avons contacté le service de réanimation du Centre Hospitalier Annecy Genevois (CHANGE).

Son chef de service, le Dr Levrat a rappelé le soir même en rentrant à son domicile. Nous lui proposions notre soutien par un éventuel achat de matériel utile et surtout disponible sur le marché. Le ministère de la santé réquisitionnant de nombreuses références depuis le 15 mars, trouver la perle rare devenait difficile.

Le début d’expérience avec la prise en charge des patients de la Balme de Sillingy a guidé ce médecin dans sa recherche.

 

 

Dès le lendemain, le Dr Levrat a pu identifier une entreprise qui pouvait lui livrer rapidement deux analyseurs de gaz du sang. Ces petites unités de biologie délocalisée semblaient répondre totalement à ses besoins. 

Loin de profiter de la situation, le fabricant a appliqué son tarif le plus bas négocié en France (pour les initiés, celui de l’UGAP). 

Des petites unités soit mais le montant total s’élevait quand même à 23 760 € ! 

 

Nous avons contacté les clubs dont les populations seraient dirigées vers Annecy. 

Le club Annecy Impérial a immédiatement répondu positivement.

L’effort pour nos deux clubs était très conséquent.

Nous avons pu faire le montage financier.

Les CA ont donné leurs accords par visio conférence dans l’urgence. 

Nous avons pu donner le feu vert à l’hôpital.

La commande fut immédiatement passée (le vendredi 27 mars).

 

Rémy Léturgie (président d’Annecy Impérial) s’est chargé de prendre contact avec la fondation des Lions de France et monter le dossier d’aide.

Sur un total de 23 760 €, une participation de 5 500 € nous a été accordée. 

Il y avait beaucoup de demandes, c’est la preuve que les Lions de France ont été très réactifs !

 

Le chèque de 5 500€ a été envoyé sous quelques jours au club Annecy Impérial pour répartition entre les trésoriers.

Voici le coût final pour chacun des clubs:

Lions Annecy Impérial         7 300 - 1 791 =    5 509 € 

Lions Annecy Lac              16 460 - 3 709 =  12 751 €

Un grand merci à la mobilisation de la FDLF !

 

Dès le jeudi 2 avril, le premier analyseur commençait à fonctionner. 

Le deuxième arrivait une semaine après. 

C’est un record. Entre le devis du fabricant et l’installation, il ne s’était passé que 7 jours !

 

Le service de réanimation renforcé du CHANGE est monté en puissance avec plus de 200 médecins et personnels soignants. De son côté, le service des urgences en regroupant 150. 

Deux zones sécurisées « Covid » ont pu être créées dans l’hôpital. Chacune avait son analyseur grâce aux Lions club.

Une fois équipés de leurs tenues, les personnels n’en sortaient plus pour des périodes allant de 2 à parfois plus 3 heures de travail angoissant et éreintant.

Chaque patient placé sous respirateur était placé en coma artificiel. 

Il nécessitait d’être retourné 7 à 8 fois par jour. Les conditions d’appui sur la cage thoracique changeant, la capacité respiratoire se modifiait. 

Il fallait, donc, adapter les respirateurs au plus juste à chaque changement de position

 

Notre don a permis de gagner en :

  • Sécurisation de ces prélèvement potentiellement très contagieux qui ne sortaient pas des zones dédiées.
  • Rapidité des résultats obtenus et donc de réglage des respirateurs.
  • Disponibilité du personnel qui n’avait pas à subir la décontamination de sortie pour transférer les tubes.

 

Depuis que le dernier patient est sorti du service, nous avons pu organiser une petite réception limitée à 10 personnes.

 

Le Dr Thierry Roupioz chef de pôle « urgences » et le Dr Albric Levrat chef de service « réanimation » ont vivement remerciés les deux Lions clubs Annecy Lac et Annecy Impérial.Ils nous ont expliqué l'extrême utilité des analyseurs de sang. Elle s’était révélée être allée bien au delà de leurs espérances. 

 

Questionné sur les difficultés d’approvisionnement en masques, le directeur Mr Vincent Delivet, nous a avoué avoir été à la limite de la rupture pour les blouses en fin de prise en charge. Il a immédiatement ajouté que le personnel n’ayant pas à sortir des zones Covid, les Lions Club avaient contribué à éviter la rupture de stock.

Sous nos masques, les sourires étaient perceptibles.

 

La mise en route des analyseurs s'est faite juste au moment de la montée en puissance des admissions. Elle a permis une prise en charge optimale des patients. D’après le Dr Levrat, ce don a certainement concouru au très faible taux de décès/admissions en réanimation : 20%. 

Ce serait un des plus faibles taux de France.

 

Aujourd’hui, le service revenu à son activité habituelle.Notre matériel continue de fonctionner pour le plus grand bénéfice de tous.

Les infirmières nous ont évoqué le gain de temps et la sérénité qu’il leur apporte.La prise en charge des patients est grandement améliorée.

 

Nous sommes repartis avec un sentiment de plénitude.Notre but avait été atteint. 

A deux clubs, nous avons été plus forts.Nous avons servi.

 

 

Bertrand LE TOURNEL

Président Annecy Lac 2019/2020

 

 

NB, le faire et le faire savoir :

 

Le 2 avril, Eric Gigleux président 2018/2019 d’Impérial passait à l’antenne de France Bleu mutualisé sur Auvergne – Rhône/Alpes, il a mis en avant les actions du Lions club et la collaboration efficace de deux clubs sur tout Auvergne-Rhône/Alpes !

 

 

 

Après la remise officielle, le Dauphiné libéré faisait part de notre action commune.

https://www.ledauphine.com/sante/2020/06/24/des-dons-tres-utiles-pour-l-hopital